Sydney et les Blues mountains

Notre dernier droit dans ce magnifique pays était l'exploration du parc national des Blues mountains ainsi que la reconnue ville de Sydney. Ce parc est sans conteste l'un des plus populaire vu sa proximité avec Sydney et, par la même occasion le plus touristique. Nous avons tout de même réussi à se trouver des petits coins de paradis loin de la foule. La destination la plus couru est définitivement les three sisters... Ce panorama est connu pour ses nombreuses légendes, toutes plus imaginatives les unes des autres.La plus connue, trois frères auraient épousé les trois soeurs du clan ennemi. Ils auraient demandé au sage du village de les transformer en statues de pierre le temps que la guerre finisse afin de vivre un jour leur amour en liberté. Le sage étant décédé durant la guerre, il ne pu jamais retirer le sort...  Trois structures de pierres, détachées du reste de la montagne, se dressent au-dessus de cette immense forêt d'Eucalyptus...  D'ailleurs, pourquoi Blues mouintain? Parce que les Eucalyptus dégagent cette vapeur bleue qui se voit très bien à certain moment de la journée, ajoutant un effet mystérieux à l'endroit! Un bel endroit à découvrir quand on veut faire le plein de nature avant d'affronter la grande ville, Sydney!

Les  three sisters

Les three sisters

P1150551.jpg
P1150595.jpg
Goûter à nouveau aux plaisirs du camping.. ça n'a pas de prix!!

Goûter à nouveau aux plaisirs du camping.. ça n'a pas de prix!!

P1150729.jpg

Sydney

Comment passer sur la côte est australienne sans faire un stop à Sydney?Impossible!! Nous avons adoré nous y promener, n'étant habituellement pas fan des grands centres. Les filles ont apprécié la visite du Sea life aquarium, une représentation tout à fait juste de la faune et la flore de la grande barrière de corail.  Nous avons trainé un peu dans les parcs de la ville, et évidement passé un moment à l'Opéra, structure connu dans le monde entier!

IMG_9304.JPG
Petite séance photo!!

Petite séance photo!!

P1150793.jpg
Bien à l'aise au milieu de cette grande ville!

Bien à l'aise au milieu de cette grande ville!

Le bilan

L'australie, vous l'aurez compris, on l'a  adoré. Après autant de mois  passés en Asie, nous avions besoin d'une pause du bruit, du monde partout, des restos... et du riz!! Sans blagues, les grands espaces, en tant que québécois, nous manquaient terriblement et nous avons été rassasiés. Partout ou l'on regarde, c'est beau. Ce pays est facile à visiter, il faut par contre y mettre le prix. 

Nos tops

À tout seigneur, tout honneur, les Australiens! Ce peuple est d'une incroyable gentillesse, toujours prêt à aider leur touristes, ou encore discuter par simple curiosité. On les a adoré!

La grande barriere de corail, un joyau incontestable .

Voir l'éclosion des bébés tortues ainsi que leur descente vers la mer, malgré la tempête!

Tous les parcs nationaux, la Great océan road... bref tout tout tout

Nos flops

On a pas trop aimé croiser le tiger snake!!!

Le camping-car nous a donné un peu de mal en dernier... sans clim ni frigo

En chiffre

Pour un total de 17330$, et oui l'Australie a un prix! Heureusement que le camping car nous a fait économiser sur les restos et les hôtels pas toujours abordables... 

Pour un total de 17330$, et oui l'Australie a un prix! Heureusement que le camping car nous a fait économiser sur les restos et les hôtels pas toujours abordables... 

En image...

Phillip island et le Wilson promontory national park

Après notre road trip au milieu de paysages sublimes, il n'était pas question pour nous de retrouver le stress de la ville. Nous avons donc convenu de passer Melbourne sans arrêter( bon ok on accorde que c'est une superbe ville, mais on avait pas envie...) et de se diriger vers Phillip island, continuer notre exploration de la nature australienne! L'objectif de se rendre sur cette île est surtout d'aller faire coucou aux plus petits pingouins du monde, qui attirent des foules incroyables. Comme il est strictement défendu de prendre en photos les vedettes, nous garderons ces souvenirs dans nos têtes, c'est à dire de bien drôles de bêtes qui sortent dès le coucher du soleil afin d'aller faire dodo sur la rive, en bravant les mouettes en quête d'une proie facile! Plus d'un millier de pingouins auront passé devant nos yeux, si près que nous aurions pu les toucher. Ensuite nous les avons suivi afin de leur dire un dernier au revoir avant qu'ils ne se cachent dans leur petits habitats pour la nuit. 

Le seul pingouin qu'on aura pu photographier!!

Le seul pingouin qu'on aura pu photographier!!

On attend l'arrivée des stars de la soirée!! Beaucoup de vent sur le bord de la mer... Les petites bêtes de moins de 30 cm sont arrivés par petits groupes, avec cette démarche qui nous fait tant craquer!! 

On attend l'arrivée des stars de la soirée!! Beaucoup de vent sur le bord de la mer... Les petites bêtes de moins de 30 cm sont arrivés par petits groupes, avec cette démarche qui nous fait tant craquer!! 

Une pause-déjeuner ...

Une pause-déjeuner ...

P1150261.jpg

Nous avons passé 3 jours sur cette île afin de prendre une pause de transport! On a donc profité du calme pour faire l'école aux filles... 

C'est avec des fourmis dans les jambes(et oui les Laperle ont vraiment besoin de bouger!!) que nous avons repris la route vers une destination très prisée des Australiens, le Wilson promontory national park. Ce parc protégé est d'une beauté extraordinaire . Au menu: plage, randonnée pédestre, activités nautiques.. tout est possible! Évidemment, nous c'est la montagne qui nous attirait et on a pas été déçu! De la très belle randonnée nous attendait avec , la cerise sur le gâteau, une vue magnifique au sommet. L'observation des étoiles y était particulièrement intéressante vu la noirceur totale qui règne dans le parc. 

Quelques photos afin de vous donner le goût de découvrir cette partie du pays...

Un papa qui n'a pas du tout la tête a rentrer au travail!! Encore 3 mois et demi a passer avec ses filles.

Un papa qui n'a pas du tout la tête a rentrer au travail!! Encore 3 mois et demi a passer avec ses filles.

Motivant de monter jusqu'en haut...

Motivant de monter jusqu'en haut...

Pendant qu'Aurélie avance en maths...

Pendant qu'Aurélie avance en maths...

Loryane profite des vagues!!

Loryane profite des vagues!!

Il y a assez de place pour s'amuser!!

Il y a assez de place pour s'amuser!!

Mais on doit quand même travailler!! Il faut avoir de l'imagination pour motiver Rosalie à faire l'école en voyage!

Mais on doit quand même travailler!! Il faut avoir de l'imagination pour motiver Rosalie à faire l'école en voyage!

La loi du plus fort!! La pieuvre aura eu une mort assez atroce merci...

La loi du plus fort!! La pieuvre aura eu une mort assez atroce merci...

Une rencontre dont nous nous serions passée... celle avec un tiger snake à 30 centimètres du pied à Patrick.

Une rencontre dont nous nous serions passée... celle avec un tiger snake à 30 centimètres du pied à Patrick.

Finir la journée de cette façon...une habitude dont nous prenons vite goût!!

Finir la journée de cette façon...une habitude dont nous prenons vite goût!!

La Great Ocean Road

Plus de 250 km sur une route paradisiaque ça vous parle? Et oui la great océan road fait partie des immanquables lors d'un road trip sur la côte est australienne! Pour bien l'apprécier,il vous  faut la déguster à petites gorgées, comme un bon vin. 

Port Fairy fût notre porte d'entrée, port de pêche majeur de l'état du Victoria. Deux attraits majeurs dans les alentours, d'abord le Grampians National park, ou l'on prend un bon bol d'air tout en découvrant une toute autre facette de l'Australie. Puis ensuite Griffiths Islands, le joyau de ce petit village à découvrir absolument. 

P1140869.jpg
P1140816.jpg
On renoue avec notre passion pour la randonnée en montagne... 

On renoue avec notre passion pour la randonnée en montagne... 

Griffiths island, un parc protégé afin de préserver de grandes colonies d'oiseaux. Mais pour nous, c'était surtout un grand parc de jeu!

Griffiths island, un parc protégé afin de préserver de grandes colonies d'oiseaux. Mais pour nous, c'était surtout un grand parc de jeu!

P1140892.jpg

Nous avons ensuite fait un stop à Warrnambool, afin de faire la balade dans le cratère d'un ancien volcan, devenu l'habitat de nombreuses espèces endémiques du pays. 

Au-dessus de notre camping -car... on aura attendu qu'il bouge, mais leur paresse est légendaire...pas notre patience!!

Au-dessus de notre camping -car... on aura attendu qu'il bouge, mais leur paresse est légendaire...pas notre patience!!

On a de la visite!

On a de la visite!

Le lendemain, on se réveille à 5:30 afin d'aller admirer le levé du soleil sur les twelve apostles, icônes de la région...et de l'Australie. Le spectacle nous rappelle encore une fois à quel point la nature est belle. Sur la route, nous faisons plusieurs stops afin d'admirer les points de vus magnifiques qui s'offrent à nous. À tous coups, nous sommes sans mot, c'est trop grandiose comme dirait Patrick! 

P1140978.jpg
Tels les 12 apôtres, ces rochers se sont dressés contre la force de l'eau. La mer aura eu raison de certains d'entre eux, il n'en reste maintenant que 8...

Tels les 12 apôtres, ces rochers se sont dressés contre la force de l'eau. La mer aura eu raison de certains d'entre eux, il n'en reste maintenant que 8...

La couleur de l'eau...

La couleur de l'eau...

Sentir la force des vagues qui viennent se fracasser sur les rochers, une sensation unique de liberté. 

Sentir la force des vagues qui viennent se fracasser sur les rochers, une sensation unique de liberté. 

Avouez qu'on en a jamais assez de cette vue!

Avouez qu'on en a jamais assez de cette vue!

Un autre point de vue...

Un autre point de vue...

Lorsque la première passerelle raliant la falaise s'est détachée, deux personnes se trouvaient à la pointe. Toute une frousse qui heureusement s'est bien terminée. 

Lorsque la première passerelle raliant la falaise s'est détachée, deux personnes se trouvaient à la pointe. Toute une frousse qui heureusement s'est bien terminée. 

On se sent tout petit ...et on se perd vite dans nos pensées devant cet immensité. 

On se sent tout petit ...et on se perd vite dans nos pensées devant cet immensité. 

Après une journée à arpenter ce fabuleux bord de mer, on entre dans les terres afin d'attaquer une superbe portion de la Great océan road: le great otway national park. On longe une immense forêt d'eucalyptus, et on croise des tas de kangourous! On décide de dormir dans le parc et d'attaquer le reste de la route le lendemain afin de parvenir au cape otway lightstation, le phare le plus spectaculaire du pays, niché sur une falaise, dans lequel on peut monter tout en haut admirer la vue. 

Un sentiment bien étrange de se retrouver au sommet, avec le son des vagues et le vent puissant...

Un sentiment bien étrange de se retrouver au sommet, avec le son des vagues et le vent puissant...

Nous entamons finalement notre dernière portion de la route, en passant par une belle station balnéaire, celle d'Apollo Bay. Une belle plage qui permet aux filles de profiter de leur planches, malgré que l'eau soit un peu plus froide que dans le nord du pays! 

On se remet en route juste a temps pour aller admirer le coucher du soleil au Teddys lookout, l'un des points de vue les plus populaire de la route. Seule Aurélie le verra, les autres filles s'étant endormies! Un dernier dodo dans la forêt et déjà nous devrons dire au revoir à la plus belle route que nous ayons eu la chance de suivre. 

Yé mes soeurs dorment, j'ai mes parents à moi toute seule!

Yé mes soeurs dorment, j'ai mes parents à moi toute seule!

Stationné pour la nuit...

Stationné pour la nuit...

Un dernier petit déjeuner aux abords de la gréât océan road... mais certainement pas le dernier dans le pays!!!

Un dernier petit déjeuner aux abords de la gréât océan road... mais certainement pas le dernier dans le pays!!!

La GRRRRANDE barrière de corail...

Si on vous parle du plus gros  être vivant sur terre, ça vous dit quelques chose? Et oui, l’unique, la célèbre, la magnifique, la… bon ok il n’y a pas de mot assez fort pour la décrire de toute façon! La grande barrière de corail est l’un des attraits majeurs de la côte est australienne. On la visite en bateau, en avion, en hélico… Les choix sont multiples. 

Nous avons opté pour la croisière à la journée, afin d’aller explorer les fonds marins avec nos masques et tubas!La balade pour se rendre à la barrière se fait en douceur, et l’énervement est au max. Dès l’arrivée au ponton on enfile notre combinaison( présence de méduses mortelles oblige…) et hop à la mer. Comme le courant était particulièrement fort cette journée, les filles ont pu utiliser les câbles de retenu afin de bien profiter de la vue sans être en danger. Papa et maman peuvent donc admirer le paysage aquatique qui se déploie sous eux. Des milliers de poissons, petits et gros( un était au moins 4 fois plus gros que papa!), et des coraux de toutes les formes et couleurs. On rentre se reposer un peu sur le bateau et on  recommence l’expérience. On cligne des yeux et il est déjà temps de rentrer. Vous comprenez que nous en voulons encore, nous ne sommes pas du tout rassasié! Normal quand 2300 km de pures merveilles se trouvent sous nous!

P1140457.jpg
P1140462.jpg
P1140493.jpg

 

Vu du ciel….

Comme on a le goût de pousser plus loin(et tant qu’à être sur place..) on se paie un survol d’une heure avec un petit avion 8 places. Trop génial! L’heure passe à vitesse Grand V pendant que l’on vole au-dessus des Withsundays, le heart reef, la whitehaven beach… Un banc de dauphins s’invite à la fête et les filles sont carrément en délire. La combinaison des 2 activités permet de voir l’ampleur de la beauté de la grande barrière de corail, et malgré le prix à y mettre, on ne le regrettera jamais. 

P1140532 2.jpg
IMG_8345.JPG
P1140588.jpg
IMG_5740.jpg
P1140675.jpg
P1140611.jpg

Fraser Island et Rainbow beach

Fraser Island

Le rêve australien n'est pas un mythe, nous en sommes maintenant convaincu. Il y a un coin de paradis accessible tout le long de la côte est du pays-continent. Notre premier sur la liste est Fraser Island, rien de moins que la plus grosse île de sable au monde, classée patrimoine de l'UNESCO. 2 solutions pour la découvrir: soit en camping en louant un 4x4(obligatoire car pistes de sable seulement!) ou en excursion avec un tour-opérateur. Avec nos systèmes de petits québécois considérablement affaiblis ces derniers jours (faut écouter son corps!) nous avons opté pour un tour à la journée. Nous n'avons pas été déçu, même si la liberté est moins au rendez-vous.. Un véritable paysage de carte postale. 

Un bus 4x4, une première pour nous!

Un bus 4x4, une première pour nous!

Mckenzie lake, une baignade s'impose!

Mckenzie lake, une baignade s'impose!

Une plage déserte.. normal quand les risques de tombé sur un requin ou une méduse sont élevés... La vue n'en reste pas moins magnifique.

Une plage déserte.. normal quand les risques de tombé sur un requin ou une méduse sont élevés... La vue n'en reste pas moins magnifique.

Toujours impressionnant une épave de bateau échoué!

Toujours impressionnant une épave de bateau échoué!

Une rencontre qu'il ne faut pas prendre à la légère, celle avec un dingo

Une rencontre qu'il ne faut pas prendre à la légère, celle avec un dingo

La forêt de cette île est préservée. 

La forêt de cette île est préservée. 

Une journée très remplie et super bien organisée, nous avons vraiment adoré!

Rainbow beach

Cette petite ville est  le point de départ idéal pour Fraser island. Nous, ça aura été notre retraite forcée! On en a quand même profité pour explorer les petites merveilles qu'elle offre. 

Ici, un bout de plage est contrôlé, donc baignade en sécurité!

Ici, un bout de plage est contrôlé, donc baignade en sécurité!

Ne pas manquer la dune de sable de Carlo Sandblow...

Ne pas manquer la dune de sable de Carlo Sandblow...

Aurélie est conquise par le pays..déjà!

Aurélie est conquise par le pays..déjà!

Et oui, nous les couchers de soleil on aime trop ça!!!

Et oui, nous les couchers de soleil on aime trop ça!!!

 

 

Australie, jour 1

Mamannnnnn, je pensais que c’était juste un pet..Voici les  paroles entendues lors de notre premier réveil en terres australiennes.

C’est après deux vols consécutifs, l’un de 3 et l’autre de sept heures que nous arrivons au pays des kangourous! Premier constat, c’est calme, propre et pas le bruit incessant des scooters du Viet nam. Mais nous savons que notre journée est loin d’êre terminée. On doit maintenant prendre un bus public d’une heure additionné à une heure et demie de train afin de récupérer notre camping car. 15 minutes de marche plus tard à 36 degré et nos maisons sur le dos , on arrive au centre de location, assez épuisés. Encore une autre une et demie de bla-bla et démonstration de l’engin, on file maintenant sur des routes encore inconnues pour nous. Il est près de 17 heures, nous sommes debout depuis 28 heures. Encore des défis nous attendent, faire une épicerie(pas question d’aller au resto on est plus capable après tout ce temps en asie) et trouver un emplacement ou dormir. On se gâte en allant au coscto, un sentiment d’être a la maison nous envahit! Les filles trouvent ça vraiment drôle! Après tous nos achats nécessaires, il est passé 21:00, ou dort ou maintenant? On frappe à la porte de 2 camping, fermés. Deuxième constat, ici tout ferme tôt.  On décide de revenir un peu sur nos pas, en direction d’un autre camping trouvé sur Wikicamp. On passe alors devant une information touristique, en bord de mer ou sont stationnées des caravanes comme nous. On prend une chance et demandons à 2 australiens si on peut y dormir, gratuitement. C’est alors que l’on entend notre premier: « No worries mate » (pas de problème mon pote), avec la légendaire attitude décontractée que seuls les australiens peuvent avoir! Ça y est ,on est conquis, on va adorer l’Australie. Les parents prennent une bouffée d’air frais sur le bord de l’eau, les filles s’étend déjà endormies en route.  Il est 23:00.

5:15 am, l’heure à laquelle nous entendons donc les fatidiques paroles de notre belle rosie. Et ce n’est pas tout, elle peinture notre douillette au passage, ça sort des 2 bouts…  À croire que le Vietnam en avait pas fini avec nous .. Toute la famille y aura finalement passée,

Le voyage au long cours nous aura appris à encaisser les coups, être patients, et avoir la certitude qu’il y aura toujours un meilleur lendemain… 

Good morning Australia…

Même les microbes n'auront  pas réussi à gâcher notre premier coucher de soleil...

Même les microbes n'auront  pas réussi à gâcher notre premier coucher de soleil...