Qu'est ce qu'on fait là??!!!

Vous pensez qu'à chaque jour depuis notre décision de quitter voir de nouveaux horizons on ne se pose pas la question?? La réponse est : OUI. Et souvent! Parce que notre vie, on l'aime déjà ici d'abord, et que le confort qu'on a réussi à obtenir va probablement nous manquer à l'occasion. Parce que nous savons que la vie continuera sans nous tout autour, et que nous raterons certainement de beaux moments entres amis, avec nos parents... et qui sait, peut-être les célébrations de la coupe Stanley à Montréal!!! Bon là j'exagère! 

Quand on devient parent, on veut ce qu'il y a de mieux pour nos enfants. On leur crée un nid douillet, on stérilise chaque emplacement qu'ils seraient susceptibles de toucher, chacune de nos décisions se prend en fonction du bien-être du petit... Mais il y a autre chose aussi: la famille, l'amour inconditionnel, le sentiment d'être épaulé, les découvertes, les valeurs... Nous, on visera sur ces derniers pendants notre voyage, car pour le petit nid douillet... pas certaine de le trouver!! 

Parfois on s'inquiète de l'impact de ce gros projet pour nos filles. Il y a certains facteurs qui apportent leur lot de stress. Comme par exemple le fait de louer la maison, faire des boîtes, parler de l'inconnu. Ah oui j'oubliais: les multiples injections pour la vaccination a fait monter le niveau d'anxiété plus d'une fois! Elles subissent parfois la fatigue de papa et maman engendrée par des nuits très courtes (il est tellement plus facile d'avancer sur nos projets quand les cocos font dodo, hein les parents?!).

Mais quand on regarde nos filles parler de leur futurs aventures, quand elles nous posent des dizaines de questions sur les destinations ou les gens que nous rencontrerons sur la route, quand elles se glissent la tête sur notre épaule pour observer nos recherches sur le Net, on a notre réponse. Elles rêvent maintenant autant que nous. Alors oui, nous savons dans quelle galère on s'embarque. 

Et puis lorsqu'on tombe par hasard sur cette belle image de notre famille dans une boîte de dessin, on ne peut qu'avoir hâte de partir....