On continuE la route...

Au moment d'écrire ces mots, nous sommes déjà bien loin de cette magnifique Namibie. Faute de réseau accessible, nous n'avons pu être à jour sur le blog. Par contre, nous avons pu déguster ce passage bien trop court pour bien profiter des beautés naturelles de ce pays. Notre gros gros bémol aura été le choix du véhicule. Comme nous sommes 6, nous n'avions pas accès à un 4x4 et les routes étaient, je me répète, dans un état désastreux. Pour atteindre chacune de nos destinations, il fallait compter un minimum de 9 heures de route pour faire parfois seulement 300 km. Heureusement, nous n'avons rien cassé sur la carrosserie contrairement à ce que tout le monde pensait ici! 

La Namibie est un pays très cher à visiter, cela se compare au prix de l'Europe pour tout ce qui est de l'hébergement et même de l'alimentation. Pas de grande gastronomie par contre!! On en a mangé du beurre de peanut!!  C'était un changement majeur pour nous qui arrivons du Canada, avec notre variété immense de produits. 

Donc, le bilan

Nos tops: Tout!!!! C'est tellement magnifique.

Nos flops: le choix du véhicule

Pour un total de 6112 $ pour 6 personnes toutes dépenses comprises pour 18 jours. Très très cher

Pour un total de 6112 $ pour 6 personnes toutes dépenses comprises pour 18 jours. Très très cher

On est arrivé sur les terres de nos ancêtres!!

Ah la Namibie, on en avait tellement rêvé! Nous étions loin de réaliser l'ampleur des défis qui nous attendaient. Premier stop après la douane... récupérer notre motorisé, notre maison pour les 47 prochains jours. D'abord on a dû faire changer un pneu complètement fini, réparer la cuisinière au gaz qui ne fonctionnait pas et réparer des fils électriques qui pendaient derrière le véhicule. Ouff. C'est parti pour l'aventure avec comme conseil: ne jamais conduire quand le soleil est couché. Ok... Mais on avait oublié que le soleil ici se couche maximum 18:00.  Alors, les Laperle ont dû se rendre à leur première destination dans la noirceur la plus complète (aucun lampadaire sur le bord des routes et des animaux qui traversent partout). Avec en boni: conducteur à droite de la voiture et conduite à gauche sur la route. Patrick est carrément un champion. Mais on a dû appeler à l'aide pour se faire escorter jusqu'à notre camping car le danger était trop grand de continuer la route. On a finalement pu relaxer de nos 17 heures de vol pour les 2 journées suivantes!!! 

Weavers'rock guest farm

Weavers'rock guest farm

Prochaine destination : le parc national Etosha, pour notre safari! Dès notre entrée dans le parc, nous sommes accueillis par une bande de girafes en plein milieu de notre route. Wow ça promet! Cette réserve est la plus grosse de la Namibie. C'est immense et on y voit tous les animaux. Les filles en ont plein la vue, même si le prix à payer est de devoir rester dans la voiture toute la journée pour une question de sécurité bien entendu. Les routes ne sont pas superbes (mais on aura pire croyez-moi). Nous avons passé 3 jours dans ce parc, soit Namutoni camp, Okaukuejo camp et Olifantruss camp. Le soir, nous avions l'occasion d'observer les animaux (éléphants, zèbres, rhinos..) au point d'eau aménagé sur le camp. C'est un moment magique, et nous le savourons dans un silence solennel. 

Observation de soir des animaux.    

Observation de soir des animaux. 

 

En sortant de ce magnifique parc, nous nous dirigeons vers le Palmwag lodge. Neuf heures de routes pour 250 kilomètres, la palme d'or de la patience va aux filles qui ont supporté... ou plutôt elles se sont supportées!!! Route interminable et désastreuse, il n'y a pas d'autre mot. Mais cela en valait la peine car l'endroit était superbe. Nous sommes même tombés nez à nez avec un éléphant en allant se coucher... ça fesse!!! On a dû lui laisser le passage, évidemment! Un autre moment tout simplement magique. 

Nous nous sommes ensuite dirigés vers Brandberg, où se trouve le plus grand nombre d'écritures répertoriées de nos ancêtres. C'est très impressionnant de marcher sur ces énormes rochers qui furent jadis leur propre maison. Nous en gardons un beau souvenir. En prime, c'est à cet endroit qu'un éléphant bien curieux est venu nous réveiller en brassant notre camping car! Je vous jure qu'une trompe d'éléphant d'Afrique c'est énorme à un pouce du nez!!! On avait bien fait de fermer la fenêtre. 

La prochaine destination de notre périple namibien est Walvis Bay. Station balnéaire...pas trop certaine car nous avons connu nos plus froides journées à cet endroit. Nous avions planifié 2 activités qui resteront gravées dans la mémoire de nos filles... et la nôtre. D'abord le Living désert tour, c'est-à-dire une randonnée en 4x4 à travers le désert, à la recherche des petits animaux (lézard, araignée, caméléon..) Ça en vaut le coup. Le lendemain, c'était la randonnée de kayak dans la baie afin de se rapprocher de cette énorme colonie d'otaries qui y habite. C'est incroyable de les voir venir à nous et même embarquer dans le kayak!!

On replie nos bagages pour maintenant aller s'attaquer à la plus haute dune de sable du monde, la légendaire Dune 45. À elle seule, elle attire une quantité incroyable de touristes prêts à la monter afin d'y voir un spectaculaire lever du soleil.  

C'est aussi au camping de ce parc national que nous est arrivé notre pire péripétie... pour l'instant. Patrick  a décidé de s'amuser avec son drone, d'ailleurs interdit sur le site. Ce fut le désastre. Non seulement il l'a perdu, mais il est parti à sa recherche seul dans le désert. Après 3 heures d'attente, je n'en peux plus et je m'inquiète énormément. Il fait très très chaud et je doute qu'il ait apporté de l'eau, ne pensant partir que pour quelques minutes. Je pars donc demander de l'aide à l'accueil.  On me conseille d'avertir la police. QUOI??? C'est ainsi que je fais une déclaration de disparition de mon amoureux les larmes aux yeux en imaginant le pire. Pendant ce temps, les filles sont restées seules au camping car, heureusement. Après une bonne heure au bureau de police, on me ramène à mon camp rejoindre les filles.  Qui est assis à boire sa bière?  Ben oui, mon Indiana Pat!  Les policiers ont eu droit à ma crise... de joie!!! On en rit encore après 3 jours!!

La suite plus tard, avec les photos quand nous aurons un meilleur réseau!!